Visites guidées en Auvergne en italien – Visite guidate in Alvernia in italiano

Leonardo Felician et son épouse Cinzia, deux journalistes avides d'art, d'architecture et d'agapes, sont venus la semaine dernière en Auvergne. 

Voici les traductions de deux des articles qu’ils ont publiés sur le Net. Pour les versions originales in italiano, c’est ici :

http://www.epulae.it/giornale/articolo_det.asp?ID=5085, 

ou ici : http://www.arsnow-magazine.it/francia-non-solo-parigi/

Article 1 : L’Auvergne, version AOC.

Parmi les sites du Patrimoine de l’UNESCO de la région Auvergne-Rhône Alpes, qui s’étend de la Savoie et le  Lyonnais jusqu’au cœur vert de la France, l’Auvergne précisément, le Parc des volcans d’Auvergne est certainement un des plus visités. 

Ces montagnes au profil très reconnaissable, « les Puys », constituent une attraction touristique primordiale et le Puy de Dôme qui jouxte Clermont-Ferrand est la plus célèbre. Mais la capitale de l’Auvergne a dans son centre historique, encore beaucoup à offrir à ses visiteurs avec deux églises à ne pas manquer. 

Sa cathédrale gothique, enrichie de nombreux vitraux colorés sur la vie des Saints, se caractérise par sa couleur noire car elle est entièrement édifiée en pierre volcanique. Construite à partir de 1248 elle a été complétée six siècles plus tard par Viollet-le-Duc à la fin du XIXème, par deux hauts clochers à flèches. Elle est érigée au faîte de la butte, elle aussi volcanique, noyau fondamental de la ville.

Sur la pente, se trouve aussi une autre église remarquable et plus ancienne, Notre-Dame du Port, magnifique construction romane, avec les dessins extérieurs  en mosaïque du chevet.Il est agréable de se balader dans le centre historique de Clermont, distant de quelques kilomètres de l’autre noyau urbain de Montferrand en raison de l’atmosphère intacte des nombreux bâtiments venus d’un passé lointain.

Pour la pause, il y a le restaurant L’AOC, abréviation d’Appellation d’Origine Contrôlée, équivalent de l’italienne DOC. C’est un restaurant bien placé dans la zone piétonne proche du marché Saint Pierre, économique et sans excès de luxe mais avec une cuisine authentique et des tables conviviales qui peuvent s’installer en extérieur à la belle saison. On consulte le menu du jour sur un grand tableau d’ardoise. Bonne carte de vins, tous français.

Les plats typiques d’Auvergne à essayer au moins une fois durant son séjour dans la région sont l’aligot, une sorte de purée de pomme de terre avec du fromage fondu filant . Un autre plat typique est la truffade, une recette à base de pommes de terre et de fromage frais du Cantal.

Article 2 : La France, ce n’est pas que Paris

Les projets de Peter Rice, ingénieur de structures irlandais disparu en 1992 (qui œuvra durant des années au côté de Renzo Piano au sein de l’Atelier Piano & Rice) sont considérés comme des plus représentatifs de l’époque moderne (l’opéra de Sydney, la pyramide du Louvre et l’Arche de la Défense à Paris, etc).

L’un, moins connu, de ses travaux est la structure de la couverture de verre du Musée d’Art Roger Quillot de Clermont Ferrrand. Ouvert en 1992, le MARQ résulte de la transformation d’un ancien couvent des Ursulines par les architectes Claude Gaillard et Adrien Fainsilber. 

Les différentes salles, qui présentent plus de 2000 œuvres sur 6000 mètres carrés, s’articulent sur trois niveaux autour d’un atrium très clair surmonté justement par sa lumineuse couverture de verre portée par un poteau central en tronc d’arbre.Devenu l’un des plus importants supports culturels de la région Auvergne au centre de la France, le musée propose toute l’année une programmation d’activités artistiques adossées à ses collections permanentes.

Nous sommes au patrimoine mondial de l’UNESCO, le monde vient nous voir !

Lundi dernier, Mr. Fan Yibo, est venu visiter quelques uns des sites remarquables des alentours de Clermont-Ferrand (Auvergne – France).

 (for English version, scroll down)

Mais qui est Mr. Fan ?

Il vient de Chine, et il est ce que l’on appelle un « KOL » (un « key opinion leader », ou encore « influenceur »), ce qui signifie que des millions d’internautes visitent son site, et qu’il a de très nombreux followers (8 millions dans son pays et à travers le monde).

Mr. Fan s’est donné pour mission de visiter TOUS les sites inscrits à l’Unesco, et de publier ses photos et ses compte-rendus sur internet.

Lundi dernier il comptabilisait 651 sites Unesco visités, mais cela a dû évoluer depuis !

Il a parcouru le monde entier, visité tous les pays d’Europe – plusieurs fois. Il est allé jusqu’en Antarctique et au Groenland. Et c’est la tête pleine de ses (forcément) magnifiques souvenirs de voyage qu’il s’est laissé émerveiller par le Haut Lieu Tectonique-Chaîne des Puys-Faille de Limagne, notre site auvergnat classé au patrimoine mondial.

Au programme de la journée : visites-guidées, gastrononomie et savoirs-faires locaux

Nous sommes partis du centre ville de Clermont-Ferrand lundi matin pour rejoindre le sentier des muletiers, et de là direction le sommet du Puy-de-Dôme. Là-haut il a pu apprécier ce que les Auvergnats connaissent bien : un 360° sur les volcans, la vaste plaine, le Forez, le Sancy, le Limousin, et la grande ville et sa cathédrale sombre, parfaitement visible depuis notre belvédère naturel. Il a pu aussi comprendre les raisons du classement de ce coin d’Auvergne volcanique. Le puy de Côme, avec ses cratères emboîtés et sa forme parfaite a eu toutes ses faveurs (enfin surtout celles de son appareil photo).

Mais lorsqu’il voyage à la poursuite de son objectif, Mr. Fan ne se limite pas à la découverte d’un seul site, aussi prestigieux soit-il. Il a souhaité profiter au maximum de son séjour de 24h dans le Puy-de-Dôme et goûter la cuisine locale dans une auberge typique. La visite guidée en Auvergne s’est donc poursuivie avec un déjeuner décontracté à l’Auberge de la Moréno. Le chef nous a permis de goûter toutes les entrées, et s’est empressé de renseigner Mr. Fan en anglais sur les plats et le terroir local. Merci à lui.

Yann Dubuiche mangeait à l’auberge également. C’est un artisan qui travaille la lave émaillée. Ça a été l’occasion de valoriser cette technique très locale auprès de notre visiteur asiatique. Il aurait bien voulu, et nous aussi, répondre positivement à l’ invitation de cet artisan de venir visiter son atelier, mais malheureusement notre planning étant déjà plus que serré, nous avons dû remettre cela à un autre jour. Mais merci à Yann également !

Et oui, car le ventre plein nous devions aller voir le « dernier volcan » de la Chaîne des Puys, celui qui est tout au Nord: le Gour de Tazenat. Un lieu dont l’histoire géologique vaut autant que la qualité esthétique, ce qui n’est pas peu dire. Là aussi le « Canon » de Mr. Fan a « chauffé ».

Et ce n’était pas fini, car nous avons fait un détour avant d’amener notre visiteur à la gare de Clermont-Ferrand. La basilique Notre-Dame-du-Port n’était pas prévue au programme, mais lorsque nous lui avons vanté les qualités de ce lieu lui aussi classé au patrimoine mondial (au titre des Chemins de Compostelle en France), il lui a semblé incontournable. Et en effet son architecture (intérieure et extérieure) a tenu ses promesses : les « clic ! clic ! » du Canon ont retenti, particulièrement pour la vue magnifique depuis la rue Robertus sur le chevet multicolore de l’église.

Au vu de ses réactions enthousiastes (et des deux cartes mémoire qu’il a remplies !), il n’est pas abusif d’affirmer que Yibo Fan a trouvé notre région très belle, très intéressante, et très inspirante. Et on peut espérer que grâce à son travail, de très nombreux internautes chinois et internationaux en auront la même perception, et viendront vite se rendre compte par eux-mêmes.

Bienvenue au monde pour des visites guidées en Auvergne !

La visite guidée était organisée par Clermont Auvergne Tourisme.

> L’instagram de Fan Yibo ici : https://www.instagram.com/fanyibo7/?hl=fr

Fan Yibo, a « key opinion leader », who’s above all a friendly writer-traveller-photographer, was visiting our department yesterday with Clermont-Auvergne-Tourisme and a local tour guide. 
Mr Fan loves the world, people, and taking photos, and has given himself the assignment to visit ALL the Unesco sites, in order to share his vision and impressions with his numerous followers (there are 8 million of them). 
So off he went to the summit of the Puy de Dôme, walking up the mules’path ; there he enjoyed a sunny, windy, and informative overview of the Tectonic Arena-Chaine des Puys-Limagne Fault. That was Unesco site 651 for Yibo !
Then the tour continued with a typical lunch at Auberge de la Moréno, more picture-taking at the Tazenat Lake, and, as an added bonus, and because it was on the way to the train station, a glimpse of Notre Dame du Port, outside and inside, which, although quick, made him a lasting impression, like all the rest. 

His pictures and comments are here: https://www.instagram.com/fanyibo7/?hl=fr